Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Today
  2. Hier
  3. Oui au vu des calculs, je comptais effectivement partir sur 4.2V : surdimensionner la resistance, ca ne fait pas de mal et ce n'est pas plus mal pour l'autonomie. Il ne me reste plus qu'a resoudre l'equation de la place... Pour la LED verte, le resultat m'avait choque, et j'ai verifie plusieurs fois la mesure pour m'en assurer. Mais je vais refaire la mesure, c'est plus sur.
  4. Salut Florent, J'adore ton costume, toutes mes félicitations pour cette superbe réalisation ! Pour un premier costume, c'est un coup de Maître ! Au plaisir de trooper avec toi 😉
  5. Lorsque la batterie est rechargée à bloc, la tension sera de 4,2V, je me baserai plutôt sur cette valeur car tu risques sinon une surintensité dans ta led à la mise sous tension. Si on reprend la formule de calcul, en gros la loi d'Ohm (c'est lui l'patron, c'est lui qu'à tout dit), ça donne : valeur de la résistance = (tension de batterie - tension de la led) / (courant qui traverse la led) Pour du 4,2V sur une led ambre à 0,9 A : R1 = (4,2 - 3,28) / 0,9 = 1,02 ohm; en valeur normalisée 1 ohm. Pour du 4,2V sur une led ambre à 1 A : R2 = (4,2 - 3,28) / 1 = 0,92 ohm; en valeur normalisée t'as le choix entre 0,91 ohm ou 1 ohm, j'opterai à nouveau pour 1 ohm. Pour du 3,7V sur une led ambre à 0,9 A : R3 = (3,7 - 3,28) / 0,9 = 0,466 ohm; en valeur normalisée ce serait du 0,47 ohm, moitié moins que les précédentes (#danger ?). Si on s'amuse à calculer le courant à la mise sous tension, en considérant que la tension aux bornes de la led reste constante (je sais, c'est faux), juste comme ça pour avoir une idée, ça nous donnerait : courant à l'allumage = (tension de batterie - tension de led) / (valeur de la résistance) soit : I = (4,2 - 3.28) / 0,47 = 1,95 A ...... Ce dernier calcul est faux car l’acuité de la surintensité ne sera pas aussi prononcée dans la mesure où la tension de led augmente (dans la limite de l'acceptable) avec l'intensité, pour s'en convaincre il te suffit de regarder page 18 de la doc constructeur de la led : https://www.mouser.fr/datasheet/2/90/XLampXPE2-253473.pdf. Mais je pense raisonnablement que cette surintensité nuira sur le long terme à la longévité de ta led. En conclusion, je me baserai sur du 4,2V pour la tension de batterie mais c'est certes ma façon de voir les choses. P.S. : tes valeurs de tensions que tu as mesuré sur tes leds sont conformes à la fois à la documentation (page 18, encore elle) et aux valeurs indiquées sur TCSS (dans l'ordre de grandeur), sauf pour ta led verte, où il y a quand même un gros écart, surprenant.
  6. La dernière semaine
  7. aaaahhhhh "un projet un peu similaire" là tu m'intéresses.... j'ai hâte
  8. Bienvenu à toi Florent J'ai un projet un peu similaire mais tu as bouclé le tien avant.... Je serai donc ton ailier.... A bientôt
  9. Salut Florent, bravo et bienvenu sur le forum des Griffons; navigue dessus pour regarder comment il fonctionne, l’ensemble des rubriques. si tu as des questions n’hésite pas
  10. Bonjour à tous . Je m' appelle Florent Vuillaume , j' ai 50 ans , je suis de Dijon et je viens tout juste d' être validé à la Rebel Legion . Je vous présente mon costume de pilote de X Wing et mon personnage de sullustéen qui m' ont permis de rentrer chez les rebels .Je possède également un R2D2 télécommandé . Au plaisir de vous rencontrerlors d'une animation .
  11. Je (enfin, excel surtout) viens de refaire mes calculs... Pour 0.9A, j'ai des tensions entre 3.24 et 3.16V, ce qui donne : - sur une base 3.7V : des resistances de l'ordre de 0.5/0.6 ohms ce qui est a la limite, et la fonction drive (valeur entre 873 et 900) devient une option a etudier - sur une base 4.2V : la resistance monte a 1/1.15 ohms, et le drive chute a 770/790 ce qui ne permet plus cette alternative Bref, en fonction de la valeur de tension utilisee pour le calcul, ca change tout 😕 PS: J'ai mesure les 3.24V, sur la LED ambre, et les 3.16V pour la blanche et la verte. Cette derniere n'est pas coherente, faudrait peut-etre que je refasse les mesures...
  12. Concernant la fonction drive, je n'ai jamais testé sans résistance. De mémoire, elle est préconisée pour les leds possédant une tension proche des 3,7V. Concrètement, je base mes calculs sur du 4,2V pour la valeur de la résistance et, dans le cas d'un setup RGB, j'ajuste le dosage des couleurs via la ligne drive contenu dans le fichier config.txt de chaque banque de son. Ceci étant, et quelque puisse être la valeur donnée au drive, c'est bien la résistance qui va limiter le courant. Pour ce qui est du manque de place, je compatis totalement ! Toute personne qui assemble un sabre a été confrontée à ce problème 😁 P.S. : je viens de regarder la doc de la Nano, page 13 Erv parle du drive, il est dit : Under 80%, an external resistor might be required.
  13. J'ai bien des collegues qui font de l'electronique, mais moi je ne fais qu'ecrire du code pour le matos qu'ils m'envoient, alors les types de fil electrique (correspondance AWG vs diametre...) ou le fil a souder, j'ai du mal :-s. C'est du fil quoi ! lol J'ai quand meme investi dans une station et une alim de labo, ca simplifie bien la vie quand meme. Je n'ai plus les chiffres en tete, mais j'ai facilement quelques diziemes de Volts d'ecart, ce n'est pas negligeable. Cela dit, je n'ai jamais envoye mon alim en metrologie 😉 En relisant ton tuto, j'ai vu que tu te bases sur 4.2V pour le calcul des resistances. C'est logique en fait, mais comme j'avais studieusement suivi les recommandations sur les manuels plecterlabs, j'ai fais mes calculs avec du 3.7V... Et du coup c'est bien galere pour le sabre de mon temple guard :avec le manque de place et le dimensionnement des resistances requises, je pensais tenter d'utiliser la fonction "drive" en montage sans resistance (je ne suis pas tres serein quand meme sur ce coup la...). 4.2V ca va tout changer, je n'ai plus qu'a remettre une piece dans la machine et me recasser la tete pour trouver une solutions
  14. Je te remercie pour ces précisions Karr, il est vrai que le fer à souder est un élément crucial ! Perso, j'ai un fer JBC mais ces derniers temps je travaille avec une station Weller que j'emprunte au travail lorsque j'en ai besoin (j'ai cette chance, j'avoue). Le fil à souder est tout aussi important, j'utilise de préférence les mélanges étain/plomb avec 3% de flux intégré. La diffusion est nickel et pas besoin de chauffer à 400° pendant 5 minutes pour faire prendre la soudure ! Dans la détermination des valeurs des résistances, effectivement, l'idéal est de faire un test au multimètre avec une alimentation continue stabilisée de laboratoire, mais je ne pense pas que tout le monde puisse avoir accès à ce genre de matériel. Pour l'avoir fait dans ces mêmes conditions à plusieurs reprises, les données fournies dans les documentations techniques sont assez précises, tout du moins très fiables dans l'ordre de grandeur. De ce fait, je fais quelques tests à l'occasion mais plus systématiquement. Concernant le choix des fournisseurs, je rappelle que j'ai donné les liens à titre purement indicatif, mais tu as raison de rappeler l'existence d'Elegant Weapon. D'ailleurs, TCSS n'expédie pas de batterie à l'international, pour ces pièces je passe par JQ ou KR Sabers qui est basé en Angleterre et qui est vraiment très réactif (les frais de port restent corrects). A titre de curiosité, sur certaines commandes, TCSS revient moins cher grâce à la conversion dollar-euro. A plusieurs reprises, sur des montants compris entre 100$ à 150$, je n'ai pas eu à m’acquitter des frais de Douanes, c'est toujours ça d'économisé 😉
  15. erreur de ma part rectifiée good job !!!
  16. Super tuto, il va falloir que je prenne le temps de tout relire a tete reposee 🙂 Merci notamment d'avoir attire mon attention sur le fait que la NBv4 necessite une PeX, j'avais completement zappe ce detail. Quelques petites remarques: - Pour l'approvisionnement en cartes plecterlabs, plutot que de passer par TheCustomSaberShop (aux USA, donc douanes et tout...), il y a ElegantWeapons en France (ou eventuellement jqsabers tant que le brexit n'a pas eu lieu) - pour la soudure de la LED, il vaut mieux avoir un bon fer a souder qui chauffe bien (de mon experience personnelle, avec un15 W, c'est pas gagne, et 30W ca reste sport. Ou alors je m'y prends mal, c'est bien possible aussi lol) - concernant la tension de fonctionnement nominale des LED en 1A, la datasheet n'est pas toujours tres fiable. PlecterLab avait fait un tuto sur youtube pour expliquer tout cela et recommandait de faire une mesure pour chaque LED. Mais bon, il faut un peu plus de matos pour cela. Par securite, j'ai tendance peut-etre a tord, a prendre une marge de 0.1A plus basse que l'intensite nominale.
  17. Salutations aux futurs forgerons, Ce guide s’adresse avant tout aux personnes qui souhaiteraient se lancer dans l’assemblage de leur premier sabre mais qui ne savent pas comment s’y prendre ou qui doutent. J’espère que ce tutoriel vous permettra de découvrir le plaisir de manier un sabre assemblé par ses soins ! Le matériel nécessaire Parmi tous les sabres qui existent, j’ai choisi d’illustrer mes propos par l’assemblage d’un sabre simple de type MHS (Modular Hilt System, sabre qu’il est possible de moduler à sa guise avec un large choix de pièces). La base est une poignée achetée chez UltraSabers. Elle n’est pas accurate, oui mais, encore une fois, l’objectif n’est pas de faire le sabre de X ou Y, mais bien de faire VOTRE sabre, et ce type de sabre est une bonne base pour débuter car ça s’assemble plutôt facilement. Sur cette première photo, on trouve : Le corps du sabre (le trou de 16mm est réservé à l’interrupteur), Le pommeau de type MHS qui possède des évents pour le son, Le dissipateur thermique (un radiateur quoi !) qui accueillera le support contenant les leds, Le boitier dans lequel les leds seront logées (appelé aussi l’émetteur). Ensuite, il convient d’ajouter l’électronique qui sera embarquée : On trouve sur cette photo : Le châssis qui accueille toute l’électronique, la protégeant ainsi, Batterie de type lithium-ion 18650 avec connecteur JST (elle sera à recharger en dehors du sabre, sinon le montage d’un port de charge est requis). Cette batterie affiche une tension nominale de 3,7V mais lorsqu’elle est rechargée à bloc, comptez 4,2V. Sa charge électrique (c’est à dire la quantité d’électricité qu’elle contient) est environ 3000 mAh, cela offre une belle autonomie en perspective. Haut-parleur de 28mm, d’une puissance de 2W, Connecteur JST femelle, il permet de brancher et débrancher la batterie du circuit (alors oui, un connecteur JST noir et rouge aurait été préférable, mais y’en avait plus en stock chez TCSS !). Le cœur de votre sabre, cette petite carte le rendra vivant, il s’agit de la carte son. Ici, j’ai choisi une Nano Biscotte v4 de chez Plecter’s Lab (ma carte préférée pour sa simplicité et ses possibilités). Un module Power Extender (PeX en abrégé), il va nous permettre, comme son nom l’indique, d’alimenter correctement une led, nous y reviendrons dans la partie câblage de ce tuto. Un interrupteur momentané de 16mm. Suivant le type de carte, il vous faudra choisir un interrupteur à bascule (latching = j’appuie une fois, il est fermé, j’appuie une deuxième fois, il est ouvert, il bascule quoi !) ou un interrupteur momentané (momentary = j’appuie une fois et il revient à son état de départ dès que je le lâche). La Nano m’impose un momentanée pour cette réalisation. Le support led, une Tri Led RGB CREE XP-E2. RGB pour : Red – Green – Blue. Cette combinaison donne la possibilité de changer la couleur de sa lame à loisir, par simple combinaison de ces trois couleurs, le tout étant très bien expliqué dans la doc de la Nano. Petite remarque perso, si changer de couleur ne vous intéresse pas car vous voulez par exemple une sabre vert dont la lame devient blanche en cas de choc, alors une tri led Vert – Vert – Blanc fera votre bonheur et avec deux leds allumées en permanence, votre lame n’en sera que plus lumineuse (ça l’fait sur les photos, je vous le garantis). Du thermal tape, scotch thermique, il assure la liaison entre les leds et leur radiateur afin que la chaleur soit évacuée. Collimateur optique, il va resserrer le faisceau lumineux émis par les leds pour garantir une plus grande luminosité de votre lame. Des résistances de puissance, elles contribuent à limiter le courant qui traverse les leds, nous reviendrons sur le calcul dans une partie dédiée de ce tuto. Pour terminer cette liste du matériel nécessaire, il convient de parler de ce qui nous permettra de faire les soudures et de les protéger : Le fil que j’utilise est de la marque AlphaWire, d’excellente qualité (comptez tout de même 17€ la bobine de 30 mètres) il est très agréable à travailler. Son avantage est d’être souple ce qu’il faut. J’utilise du 26 AWG pour alimenter les leds (il admet du 2,2A en continu) et du 22 AWG pour les principaux tronçons (il admet du 3,5A en continu). La gaine thermorétractable se trouve facilement chez TCSS entre autre. D’un diamètre initial de 3mm, elle voit ce dernier divisé par 3 lorsqu’on la chauffe (rétreint de 3 :1), idéale pour ces petits fils. Non présent sur cette photo, j’utilise du flux à souder. C’est un gel qui décape les parties à souder, il rend l’étain plus fluide et facilite ainsi l’opération de soudure. Vous le trouverez en conditionnement type seringue ou pot parfois. Attention : l’utiliser c’est l’adopter ! Le schéma de câblage C’est la carte son qui vous guide dans le schéma de câblage à suivre, ce dernier est bien détaillé dans la documentation de la Nano Biscotte. Voici le schéma que j’ai suivi dans cette réalisation : Calcul des résistances Trois résistances doivent être déterminées pour limiter l’intensité du courant dans les leds à 1A, vous allez voir que le principe du calcul est simple. Tout d’abord, sur le site de TCSS, vous devez récupérer les caractéristiques des couleurs des leds : Blue Cree Part# XPEBBL-L1-0000-00301 Forward Voltage @1000mA = 3.4V Green Cree Part# XPEBGR-L1-0000-00F01 Forward Voltage @1000mA = 3.7V Red Cree Part# XPEBRD-L1-0000-00901 Forward Voltage @1000mA = 2.65V Comme les calculs sont basés pour obtenir 1A, cela simplifie la formule, je vous donne une technique simple : la valeur de la résistance en ohm sera : R = 4,2 – (Forward Voltage @1000mA). Pour la led rouge : Rr = 4,2 – 2,65 = 1,55 ohm, nous prendrons : Rr = 1,5W / 2W. Pour la led verte : Rv = 4,2 – 3,7 = 0,5 ohm, nous prendrons : Rv = 0,5W / 2W. Pour la led bleue : Rb = 4,2 – 3,4 = 0,8 ohm, nous prendrons : Rb = 0,82W / 2W. Voilà, la liste est complète, vous avez reçu tout le matériel, il ne reste plus qu’à jouer du fer à souder ! Première partie : assemblage de l’émetteur L’intégration de l’électronique à l’intérieur du sabre se fera de l’émetteur vers le pommeau, nous commencerons par le support leds. Principe de base que nous retrouverons à toutes les étapes : l’étamage. Je vous conseille d’étamer avant de les souder les différentes pièces. Ce n’est pas une obligation, mais je peux vous garantir que cela va grandement vous faciliter le travail. Déposer d’abord un peu de flux, chauffer au fer à souder puis appliquer l’étain qui va se diffuser très facilement. Par la suite, vous remarquerez à quel point il est facile de souder entre eux des éléments qui auront été au préalable étamés. Une fois votre support leds étamé, il va falloir repérer la position des trois couleurs. Pour cela, vous pouvez utiliser un multimètre qui dispose de la fonction diode. Sur la photo suivante, vous pouvez voir ce que cela donne. L’indication sur l’écran de l’appareil n’est pas importante, seule la couleur de la led nous importe à cette étape. L’objectif étant par la suite d’associer la led rouge à la sortie L1 de la carte, la led verte à la sortie L2 et la led bleue à la sortie L3. Ainsi, nous aurons une correspondance entre le code RGB et L1L2L3 (L1 à 100% seule, la lame sera rouge, L2 à 100% seule, la lame sera verte, etc.). Au passage, le carreau noir que vous apercevez sous le multimètre n’est rien d’autre qu’un simple carreau de carrelage. Il me sert de support pour effectuer les soudures, protégeant ainsi mon plan de travail. Je vous conseille de souder les fils sur le support led AVANT de le placer sur son dissipateur thermique, sinon la soudure sera très très compliquée à réaliser (le dissipateur thermique évacuera la chaleur du fer, ça complique un peu la tâche…). Une fois les soudures terminées, préparer le dissipateur thermique en disposant le thermal tape dessus. Câblage du support led terminé : Sur ce support, vous constatez trois fils rouges qui correspondent à l’alimentation des leds (ils seront à connecter au + de la carte) et trois fils de couleur pour distinguer chacune des leds. Une fois le support led disposé sur son dissipateur thermique, on met en position dessus la lentille et on visse le tout dans son boitier en s’assurant que la lentille ne parte pas en RTT... On poursuit en suite la réalisation de ce faisceau. Les trois fils rouges sont soudés ensemble pour n’en former plus qu’un qui sera relié au + de la Nano. Sur chaque fil led, il conviendra de placer une résistance (attention à ne pas mélanger les valeurs !). Prenons exemple du fil orange qui correspond à la led rouge. J’ai mis une longueur de fil suffisante pour aller jusqu’à la carte et permettre de sortir soit l’émetteur, soit le châssis avec la carte. Je viens couper ce fil proche de l’émetteur, je dénude les deux parties que j’étame dans la foulée. Je place un morceau de gaine thermo AVANT de souder la résistance (sinon, faudra tout démonter !). Je soude la résistance de 1,5 ohm, je chauffe avec un pistolet à air chaud pour que la gaine se rétracte et protège ainsi ma soudure. Je répète cette opération des deux côtés de la résistance et pour les deux autres résistances à monter sur les fils vert et bleu. Aperçu de la pièce terminée : émetteur au complet avec son faisceau de fil et les 3 résistances soudées. Vous remarquerez sur cette photo que les deux côtés de chaque résistance sont gainés et on voit aussi bien les trois fils rouges sortant de l’émetteur qui sont réunis en un seul. Deuxième partie : mise en place émetteur et interrupteur L’émetteur étant terminé, on vient le positionner dans le sabre. J’ai choisi de faire sortir les fils de son faisceau par le trou de l’interrupteur pour venir à l’extérieur du sabre y souder le connecteur JST femelle qui nous permettra par la suite, une fois le sabre terminé, de connecteur et déconnecter la batterie. En parallèle, j’ai préparé l’interrupteur en y soudant ses deux fils et en thermogainant les soudures. Je profite de cette étape pour commencer à relier entre eux les fils qui sont connectés à la même borne, ça réduit le nombre de fils en sortie de la poignée et c’est autant de fils en moins à gérer lors du branchement de la carte. Troisième partie : préparation de la Nano La carte son Nano Biscotte offre trois sorties L1 L2 L3 mais seules les deux premières sont en mesure d’alimenter directement une led via une résistance. Dans notre configuration à trois leds, il convient d’utiliser un module PeX qui fera l’intermédiaire entre la carte et la troisième led (la bleue dans notre cas). C’est parti pour la connexion entre la Nano et le module PeX, deux fils sont à mettre en place. Le fil noir relie la borne moins du PeX à la borne moins de la Nano. J’ai opté pour une soudure en dessous, libérant ainsi le dessus de la pastille qui viendra accueillir le moins du connecteur JST (et donc le moins de la batterie). Le fil bleu relie la sortie L3 de la Nano à la borne R du PeX, il pilotera notre led bleue. Le fil bleu en provenant de l’émetteur sera à souder à la pastille moins en bas du PeX (celle étamée, en attente sur cette photo). Je présente la carte sur le châssis et vient mettre en place le haut-parleur dans son logement. Ce dernier est relié à la sortie Speaker de la Nano au moyen de deux fils gris que l’on aperçoit sur cette photo. Quatrième partie : soudure du faisceau sur de la Nano Dernière étape, il est temps maintenant de souder le faisceau de fils en provenance de l’émetteur sur la carte Nano Biscotte. La Nano et le module PeX sont maintenus en place au moyen de scotch double face, en ayant pris soin de disposer le logement micro SD vers le haut afin de pouvoir insérer et extraire la carte micro SD (qui contient les réglages ainsi que les banques de son). Le sabre est terminé, il ne reste plus qu’à insérer la carte micro SD dans son logement et à connecter la batterie pour faire les tests. Une fois les tests faits, et seulement après, je colle l’interrupteur dans son logement, cette ultime opération marque officiellement la fin de la réalisation ! Pour conclure Je souhaitais vous montrer dans ce petit guide qu’une réalisation n’est pas si compliquée que ça, il manque parfois simplement un bon schéma, un peu de pratique pour y arriver et un peu de courage pour se lancer ! Les différentes étapes sont ma façon d’aborder le problème, il est évident que sur un autre sabre, avec un châssis différent, il conviendrait d’apporter des modifications aussi bien aux étapes qu’au schéma de câblage. En somme, je ne pense pas possible de faire un guide qui soit universel. Il appartient à chacun de trouver sa façon de procéder en la matière. Quoiqu’il en soit, au-delà de l’exemple bien précis de cette réalisation, il conviendra de retenir de ce guide certains principes et autres techniques. Merci à vous d’avoir lu ce tutoriel, j’espère qu’il vous donnera envie de vous lancer dans vos propres réalisations ! Liens pour les pièces : Je donne ces liens à titre indicatif, il est évidemment possible de trouver ces pièces sur différents sites, plus ou moins cher, mais cela vous donnera une base : Châssis : https://www.thecustomsabershop.com/MHSv1-speaker-mount-Style-6-For-28mm-Speakers-P892.aspx Batterie 18650 avec connecteur JST : https://www.jqsabers.com/product/keeppower-3-7v-18650-battery/ Haut-parleur 28mm : https://www.thecustomsabershop.com/Premium-28mm-Speaker-P77.aspx Connecteur JST femelle : https://www.thecustomsabershop.com/JST-Female-connector-24AWG-RedBlack-P964.aspx Carte son Nano Biscotte v4 : https://www.thecustomsabershop.com/Nano-Biscotte-Sound-Module-V4-P806.aspx Power Extender : https://www.thecustomsabershop.com/Power-Xtender-20-P652.aspx Interrupteur momentané 16mm : https://www.thecustomsabershop.com/16mm-Anti-Vandal-Momentary-Stainless-Switch-P471.aspx Tri Cree XP-E2 RGB : https://www.thecustomsabershop.com/RedGreenRoyal-Blue-Cree-XP-E2-CopperNova-P1016.aspx Thermal tape : https://www.thecustomsabershop.com/Star-thermal-tape-pad-Tri-LED-P1143.aspx Lentille : https://www.thecustomsabershop.com/18deg-Tri-RebelCree-Star-Lens-P778.aspx Résistance 0,5 ohm / 1W : https://www.rs-particuliers.com/WebCatalog/Resistance_bobinee_500mO__3W__%C2%B15-4851470.aspx Résistance 0,82 ohm / 2W : https://www.rs-particuliers.com/WebCatalog/Resistance_bobinee_820mO__7W__%C2%B15-4852495.aspx Résistance 1 ohm / 2W : https://www.rs-particuliers.com/WebCatalog/Resistance_fixe_a_couche_metallique_Oxyde_metallique_1O__2W__%C2%B15-2141541.aspx Gaine thermo rétractable 3 :1 3mm : https://www.rs-particuliers.com/WebCatalog/Gaine_thermoretractable_RS_PRO__Dia_3mm_Noir_retreint_31_10m-7004532.aspx Fil AlphaWire 26 AWG : https://www.rs-particuliers.com/WebCatalog/Fils_de_connexion_Alpha_Wire_UL1007_Rouge__0_13_mm%C2%B2__26_AWG__300_V_PVC__bobine_30m-8425230.aspx
  18. Tu peux rajouter un pilote X-Wing bleu sur Griffon 13 0:)
  19. Ah oui tiens, il faudrait que j'upgrade ma photo legion pour le pilote X-Wing classic. Mon casque est celui de Jon "Dutch" Vander, le leader Y-Wing durant la bataille de Yavin IV (et de Scarif) 🙂
  20. Les capsules nutritives se trouvent aussi maintenant sur Amazon, par jeu de 8. Sinon, j'avais à l'époque commandé sur ce lien : https://www.ebay.co.uk/itm/Jedi-Food-Energy-Capsules-Pellets-set-of-8-star-wars-accessories-props/253726931586?epid=1847108076&hash=item3b134dba82:g:QDQAAOSw~jpbOvsC Je les utilise encore et elles m'ont donné entière satisfaction (pour un prix plus que raisonnable).
  21. Eureka : voici les sections du forum où tu pourras glaner pleins d'informations : http://www.rebellegionfrance.com/forum/index.php?/forum/342-la-boite-à-outils/ et ici : http://www.rebellegionfrance.com/forum/index.php?/forum/392-tutos-costumes-et-accessoires/ Et bien-sûr l'incontournable CRL ; Pour la boucle j'avais utilisé une "boucle d'attache rapide" en métal. À titre d'exemple ici. Si j'ai écrit que j'ai monté mon sabre moi-même, je précise que ce n'est absolument pas une obligation.
  22. pour la ceinture j'aurai voulu une boucle différente de la standard ...
  23. LOL ... merci tout de même ... pour les pochettes je verrai avec Stéphane étant donné que c'est mon parrain et mentor 😁😁
  24. Je confirme qu'Antoine fait du très bon travail. @jedichrist est allé plus vite que moi pour te donner sa page Facebook. Si tu le souhaites, tu peux te fabriquer tes pochettes. @Ste-Waz Sandoli : ce n'est pas toi qui avait fait un tuto à ce sujet ? Ne connaissant pas Antoine au moment de la création de mon costume j'avais commandé mes capsule nutritive sur Ebay ou Amazon. J'ai un doute. J'avais monté mon sabre moi-même. Les critères de validation des bottes ont été durcis.
  25. si tu es sur FB tu peux aller là : https://www.facebook.com/AntoineLeChatelier mais ici aussi : etsy.com/fr/shop/LeChAtelierCostumes
  1. Charger plus d’activité